Setouchi triennale 2016 – Naoshima

Après Shodoshima, Teshima et Inujima : Naoshima.

Elle, je la connaissais déjà. Je l’avais beaucoup appréciée la première fois et nous avons pu donc approfondir notre relation. Plusieurs endroits sont nouveaux et j’en avais raté aussi quelques uns.
Naoshima, c’est un peu l’île de Tadao Ando… l’hôtel Benesse, le musée Chichu, le musée Lee Ufan ou encore le musée Ando pour ne citer ces endroits.

Tout a commencé avec l’arrivée dans l’hôtel Benesse où nous sommes restés deux nuits dans le bâtiment Park. Après quatre nuits plutôt compliquées dans des auberges, l’arrivée dans un grand hôtel de standing ressemble à une entrée au Paradis. Magique ! Rien que dans la chambre, une œuvre de mon James Turrell adoré ! Trop fort ! Au premier étage, sous l’accueil, plusieurs salles avec plusieurs œuvres de Hiroshi Sugimoto… devant l’accueil, du Thomas Ruff, au bout du jardin sur la jetée, le potiron jaune de Yayoi Kusama… le délire cet hôtel !

Ce qui m’a marqué et que je connaissais pas :
Le Ando museum pour son mariage du bois et du béton ;
Le Lee Ufan museum pour ses dimensions et son minimalisme ;
Haisha de Shinro Ohtake, du Ohtake pur comme j’adore ! ;
Le Naoshima pavilion ou La 28e île (Setouchi en compte 27) de Sou Fujimoto ;
Le Naoshima hall de Hitoshi Sambuichi construit en 2015 ;
Le musée James Bond pour son absence totale d’intérêt mais pour son incongruité sur cette île.

Ce qui m’a à nouveau marqué mais je connaissais :
I ♥ 湯 (jeu de mots avec le caractère chinois qui se prononce yu et qui signifie eau chaude en japonais) de Shinro Ohtake ;
Le Chichu art museum, principalement avec la visite nocturne pour quelques happy few qui se retrouvent dans la salle de James Turrell avec un spectacle de lumière en fonction des couleurs du ciel… 45 minutes de bonheur dans un silence total et extatique ! ;
Minimidera encore et toujours de James Turrell qui éveille notre vue.

Bonnes adresses :
La boulangerie Pan tocori à Honmura. Assez chère mais pas mal du tout.
Un joli restaurant pour un bon déjeuner : Aisunao à Honmura.
Pour un curry copieux le soir dans un cadre artistique (Miyanoura) : Cinamon.

Photographies prises avec le Sony RX100IV ou l’iPhone 6.

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *