Setouchi triennale 2016 – Shodoshima

Première île visitée sur les sept lors du voyage à Setouchi pour la triennale d’art contemporain : Shodoshima.

Nous avons pris notre premier ferry du port d’Okayama après l’avion et deux bus, en mer pour une orgie d’art pendant 9 jours. Un art contemporain immergé dans une région où le temps s’est arrêté et c’est cela que j’aime avec Setouchi. Le House project permet de maintenir des maisons anciennes, des usines qui ont fermé et qui seraient aujourd’hui à l’abandon s’il n’y avait pas eu cette idée d’y installer des œuvres d’art. Deux de mes passions se trouvent ainsi assorties : l’art contemporain et les vieilles charpentes sous lesquelles on doit entrer pour visiter le lieu tout autant que découvrir l’œuvre qui s’y cache. Simplissime ! Génial ! Setouchi ou comment sauver un patrimoine.

Résultat : 7 îles visitées donc et 104 lieux projets/lieux/œuvres vues en 9 jours.


Shodoshima est la grande île à l’est de la mer intérieure. Nous avons pris une voiture pour nous déplacer sur deux jours. Grâce au passeport acheté en mars ¥4000, on peut aller partout sans frais supplémentaires sauf dans quelques endroits (peu nombreux). En deux jours, nous avions déjà rentabilisé cet achat ! Passeport qu’on s’amuse à tamponner des lieux qu’on visite et qui est différent sur chaque île. On se prend facilement au jeu et cela permet de faire un bilan.
Cédric Riveau

Les endroits et œuvres qui m’ont marqué à Shodoshima sont :
– Les magnifiques rizières en plateau de Nakayama ;
– Le quartier de Honmachi à Tonosho et ses micros rues avec Meipam 3 de Me (yeux en japonais) dans laquelle on trouve un labyrinthe digne d’une maison de Barbapapa ;
Voyage through the void de Nobuho Nagasaki, un vieux bateau reconstruit avec des fibres optiques dans lequel on s’allonge en écoutant le bruit de la mer et où on sent un peu de fraîcheur ;
Dream of olive de Wang Wen Chih entièrement en bambou ;
– Le vieil atelier de tuiles où on trouve les insectes géants de Daisuke Omi ;
– La Sunset house de James Jack, minimaliste avec son vieux poste de télévision ;
– Les sculptures en gomme à effacer de Saya Irie qui commence donc par effacer une image traditionnelle japonaise puis récupère les copeaux de gomme avant de les recomposer en une pâte qui lui sert ensuite à faire ses sculptures… le tout dans d’anciens bureaux avec du mobilier d’il y a 30 ans ;
– Le Fukita pavillion imaginé par Ryue Nishizawa (SANAA) juste à côté de l’ancienne poste Fukita art house project ;
– Le Shodoshima tree de Kohei Takekoshi, la base du tronc d’un chêne et de tout le réseau de ses racines ! ;
– Le plus marquant : Beyond the border de Lin Shuen Long avec ces enfants de sable qui regardent dans la direction de leur pays d’origine, avec les coordonnées géographiques dans le dos et qui laissent apparaître une rose sur une structure métallique quand le sable est revenu à son état naturel…

Bonnes adresses ou adresses utiles :
Pour dîner : izakaya normale : Ajisai ou un restaurant familial où le temps s’est arrêté en 1965 : Sunami. De toute façon, le soir à Tonosho (ou ailleurs), le choix est très limité.
Pour des sorbets et glaces : Minori gelato, endroit très agréable.
Pour déjeuner ou un café : MeiPam

Quelques photographies (prises avec le Sony RX100IV, un iPhone 6 ou 5C). Plusieurs endroits ne sont pas autorisés à la photographie… il y a donc de temps en temps des clichés interdits ou bien pas de cliché du tout…

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

7 comments

  1. Tes photos sont formidables, comme toujours.. En revanche, je ne suis pas convaincue par toutes ces oeuvres. Certaines sont extrêmement sensuelles et je les adore tel que celles de Ryue Nishigawa. Je suis plus mitigée sur la forme, l’espace, le matériau de certaines autres, le fond n’appartenant qu’à l’artiste.
    Tu as du faire un sacré voyage…

  2. Pingback: Triennale de Setouchi 2016 - Teshima | Color Lounge

  3. Pingback: Triennale de Setouchi 2016 - Inujima | Color Lounge

  4. Pingback: Triennale de Setouchi 2016 - Naoshima | Color Lounge

  5. Pingback: Triennale de Setouchi - Ogijima & Megijima | Color Lounge

  6. Pingback: Deux jours à Nakagawa - Tochigi | Color Lounge

  7. Pingback: Triennale de Stouchi - Takamatsu & Oshima | Color Lounge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *