Sélection de janvier 2016

Beaucoup de lampes dans cette sélection.
D’une façon générale, j’ai tendance à en prendre dès qu’elles m’intéressent mais là, pour le vernissage de l’exposition Emile Gallé au musée Teien – maison art-déco et ancienne résidence du prince Asaka -, j’ai décidé de m’amuser avec les nombreuses – toutes d’un style différent – qui ornent les plafonds de ce bel endroit. Certaines ont été réalisée par un de mes artistes préférés : René Lalique.

Le mois de janvier est toujours synonyme de seijinshiki, la cérémonie de l’âge adulte au Japon, moment où je prends systématiquement des photographies des jeunes femmes en kimono. Depuis quelque temps, je me rends au sanctuaire de Yasukuni – le détesté – et même si le service d’ordre vient m’emmerder, je suis plus tranquille qu’à Meiji jingu où la foule de photographes se rue sur mes modèles dès que je commence mes portraits.

Pour cette fois-ci, vous aurez le droit à un petit entretien. Chaque portrait est suivi d’une discussion (en japonais) avec chacune des jeunes femmes sauf pour la dernière, Yuri car elle et sa famille semblaient assez occupées et n’avaient pas assez de temps pour me parler.

Cédric Riveau

Mutsumi



Cédric Riveau

Satsuki



Cédric Riveau

Haruka



Cédric Riveau

Momomi



Cédric Riveau

Momoko



Cédric Riveau

Yuri


Peu après la photographie où je fais l’idiot devant une assemblée de jeunes filles, les derniers clichés de l’exposition Murakami sur laquelle je suis longuement revenu.

La devanture d’un magasin est celle d’un café qui fait aussi des plats de curry et qui est destiné aux fanatiques de trains… je suis tombé dessus complètement par hasard et j’ai halluciné. Qui peut bien y aller alors qu’il se trouve dans une rue retirée, pas si proche d’une gare/station justement ? Le kitsch d’une telle devanture couplée à un nom de Hollywood : Niagara m’ont fasciné !

Quant à la mamie pliée en deux, je suis tombé sur elle par hasard dans un supermarché de Yotsuya 3 chome, juste à côté de la maison. Très impressionnante, elle ne lève la tête que pour choisir des produits qui sont à sa portée et cela limite considérablement son choix. Je l’ai suivie pendant 5 minutes pour voir comment elle s’en sortait dans un endroit aussi inadapté pour elle. Toujours est-il qu’elle m’a fascinée et que je me demandais comment elle se débrouillait chez elle.

Photographies prises avec le Sony RX100IV, le D800 et l’iPhone 6

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

3 comments

  1. C’est très interessant!
    Je suis devenu souriant.
    Mais, toutes les interviews sont la même enregistrement?

  2. Je me suis trompée d’article…désolée! je voulais parler des interviews dans la rubrique précédente! On aimerait bien savoir ce que vous vous dites.

    Sinon, sur la photo 21 de cet article…la STAAAAAARRRRR s’il vous plaît!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.