Sélection de février 2015

Je commence avec une photographie interdite depuis l’intérieur de la galerie Hermès à Ginza. J’ai pris cette ondulation noir et blanche à travers une des briques de verre qui composent les murs de l’immeuble dessiné par Renzo Piano. Malgré le regard noir d’une des hôtesses, je n’ai pu m’empêcher devant ce spectacle.

Autre spectacle que ces triangles de lumières sur un mur blanc. Je me suis arrêté. J’ai tout arrêté. Je ne parlais plus, je ne bougeais plus, émerveillé par cette scène improbable. Les gens me demandait si j’avais un problème. Le soleil se reflétait sur un pare-brise et traversaient la structure métallique d’un balcon et faisaient de la géométrie devant moi. J’en étais tout ému, si heureux d’être tombé par hasard devant cela.

En allant récupérer mon ordinateur au magasin Apple, je suis tombé par hasard sur cette « matsuri » et j’en ai profité pour faire quelques portraits.

Les photographies « à la sauvette » ont été prise à Omotesando.
Audrey Hepburn vient d’un tirage de la collection Kobal qui était exposée à Kyobashi. Je n’ai découvert que trop tard qu’on pouvait en acheter…

Autre géométrie avec le puits de lumière de l’immeuble Sumitomo… parfaitement fascinant lui aussi… j’ai tant bien que mal essayé de faire ma photographie au milieu des centaines de salariés qui passaient dans tous les sens dans le hall, pour se rendre à leur bureau.

Pour terminer, une touche de printemps avancé avec du mimosa et des boutons de fleurs de prunier.

Enjoy!
Galerie
Après avoir cliqué sur la première photographie, naviguez avec les flèches droite et gauche de votre clavier. Les fichiers peuvent mettre du temps à s’afficher. Soyez patient.

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.