[photo] Sélection de février

Beaucoup de photographies enneigées pour ce mois de février, le Tokyo le plus blanc depuis des dizaines et des dizaines d’années… La première fois, ça n’a pas tenu. Le seconde, ce fut une autre histoire. La troisième n’en parlons pas. Enfin si !

Même si la première n’était pas en reste au moment où cela tombait, les conditions n’étaient pas réunies pour que cela tienne. Je regardais les flocons tomber comme un enfant qui s’émerveille de cette danse givrée pour la première fois. Il s’agit de la première photographie, l’objectif en l’air.
Pour la seconde, le lendemain matin, le capitale était blanche et cela faisait plaisir à voir. Sauf que la veille, j’étais rentré en poussant mon vélo et au lieu de mettre 20 minutes à pied, j’ai mis presque une heure à piétiner mais surtout à prendre des photographies tous les 10 mètres… Le lendemain matin donc, la météorologie était belle et le manteau blanc faisait plaisir à voir. Je me suis rendu à pied à Gokokuji et à mi-chemin, j’ai pu admirer des pruniers en fleur dans la neige pour la première fois. L’ambiance dans le sanctuaire était aussi impressionnante. Il y avait peu de monde dans les rues car tout le monde était resté chez soi.
La troisième et dernière fois, ce fut l’enfer ! Une semaine après, une neige drue tombait sur Tokyo, avec un vent violent, comme je n’en ai pas vu souvent ici ou à Paris. Nous sommes sortis à 1 heure du matin avec Akiko pour faire les idiots et il y avait comme une atmosphère de grand nord. Entre les rafales de vent et la neige accumulée qui nous arrivait à mi-mollets, ce fut une aventure. J’aime beaucoup la photographie de nous deux, au moment d’une des rafales. Observez bien les autres, Tokyo est méconnaissable ! Le lendemain matin fut nettement moins drôle. Des coulées d’eau s’étaient formées dans les sillons du passage des voitures et des milliards de litres de neige fondue se déversaient et bloquaient les passages piétons, les carrefours. J’ai dû emprunter ses bottes à mon gardien pour pouvoir me rendre au boulot à pied ! La folie !

Les deux clichés à l’ambiance géométrique – entre un petit air de Tron et de voyage temporel – ont été prises le même jour ! La première est ici présentée en négatif. Il s’agit du mur d’un magasin Uniqlo à Shibuya. La seconde a été prise avec l’appareil posé sur le sol de l’entrée d’un immeuble. Je l’aime beaucoup.

Pour les clichés à la sauvette, j’étais à Shinjuku ouest, d’où le côté très salaryman

Enjoy!

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

2 comments

  1. Neige! cette année rien nada pas un flocon pratiquement 🙂 Toutes tes photos neige sont en N/B pourquoi?

  2. On a eu de la neige pour vous aussi… 😉

    Pourquoi en n&b ? Parce que la ville devient monochrome et que j’aime l’accentuer. Et puis j’adore le n&b mon ami. ha ha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.