[photo] sélection de mars

On a tous été surpris.
On les attendait pour le tout début avril, le gros des troupes est arrivé vers le 20 mars. Les premières avaient éclos avant le 15. Peu de temps après les pruniers. Du coup, on s’est tous un peu précipités pour les voir le week-end du 23 et 24, au maximum de la floraison. Je quittai Tokyo pour Hokkaido le 24 mars sur un tapis rosé de fleurs de cerisiers.

Dans le courant du mois, je m’achetai deux nouveaux objectifs pour mon boîtier Fuji X-Pro1 : l’excellent 14mm f/2.8 et le très bon 60mm f/2.4 macro. Le lendemain, il s’en est suivi une folle envie de les tester avec des vitesses lentes, le soir, avec les lumières de Shinjuku. J’aime tout particulièrement la dernière de la série. (Pour les gens intéressés, les spécifications de prises de vue sont dans les légendes des photographies)

Pendant le mois de mars, je fus en contact avec Aurélie Coudière qui voulait faire un papier sur moi pour le site Focus numérique. Aurélie voulait parler de la photographie de rue, une discipline que je chéris. Après plusieurs courriels, l’article fut publié le 2 avril et parle bien évidemment de mon projet 366 sur lequel elle était tombée. Lors de nos échanges, le rappel, à juste titre, des photographies à la sauvette de Cartier-Bresson comme une référence prédominante dans mon inspiration photographique me donna envie de m’y remettre. En voici quelques unes dans les rues de Tokyo, par un 22 mars follement ensoleillé.

Vous trouverez aussi une façade (je ne m’en lasse pas) et du kitsch en tissu avec cette vitrine de robes pour danse de salon.

Attention, la première photo (prise avec mon iPhone) est très large…

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

5 comments

  1. Pingback: Cérémonie de remise de diplôme à l'université de Gakushuin | Color Lounge

  2. Je ne me lasse décidément pas de tes photos  » à la sauvette », à multiplier sans compter !-)
    Elles portent à elles seules toute l’ambiance quotidienne de la rue….celle d’Ushigome particulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.