Situation de crise

Help Japan - Signal NoiseLa vie continue à Tokyo, quatre jours après la secousse de 9 sur Richter. Le nord du Japon ne peut pas en dire autant et je les plains, je les pleure. Les images de dévastation nous hantent et rappellent des bombes qui soufflent et rasent des villes entières.
Le meilleur moyen d’aider les gens et les zones anéantis est le soutien financier. La Croix rouge reste la solution la plus sûre. Leur serveur peut parfois être saturé mais il suffit de ressayer ou de passer par Google. Pour les gens au Japon, il existe plusieurs magasins qui reversent une partie de certains achats pour venir en aide aux démunis comme Muji. Time Out Tokyo qui fait un boulot immense sur Internet et sur Twitter propose une page pour aider.

L’autre chose qu’on doit faire à Tokyo est d’économiser l’électricité au maximum. Pendant la journée, j’essaie de ne pas utiliser de chauffage. Comme il faisait beau jusqu’à hier (lundi 14 mars), cela passait pendant la journée mais aujourd’hui, le ciel est très nuageux et il fait froid dans l’appartement. Je vais sans doute sortir pour aller me réchauffer ailleurs et parce qu’il n’y a pas de risque de radioactivité sur la capitale. La centrale nucléaire de Fukushima est totalement hors d’usage. La question de l’énergie électrique pour les mois à venir est en suspend. Si ce n’est les coupures par quartier jusqu’à fin avril annoncées par la compagnie qui gère l’électricité (TEPCO), nous ne savons pas de quoi il en retourne à moyen terme. Qui va produire les millions de kW que consomment la capitale et sa région chaque jour ?
Je suis allé faire un tour à Shinjuku hier à 23h (le 14 mars) dans les avenues Yasukuni et Shinjuku pour voir si les compagnies qui ont leur nombreux panneaux publicitaires mettent en place les instructions du gouvernement. Si le 12 mars au soir, rien n’avait changé, j’étais content et rassuré de voir l’endroit bien plus sombre que d’habitude le lendemain. Dans la galerie, deux photos de chaque avenue, la première hier soir, la deuxième en temps normal.

La plupart des gens vont travailler. Dans les rues, beaucoup de voitures, de deux roues et de vélos pour se déplacer. Là encore, la question énergétique se pose par rapport aux pompes à essence qui sont en grande partie fermées. Bientôt que des taxis à Tokyo ? Si les transports en commun reprennent un service normal demain (le 16 mars), on pourrait éviter tous ces déplacements en voiture.

Bref, pas de quoi paniquer pour le moment ni depuis vendredi pour les gens qui se trouvent dans la capitale.

En Une de cet article, un poster réalisé par Signal Noise.
Ma page Twitter pour avoir des nouvelles plus régulières : Twitter

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

10 comments

  1. Oui, ce que je dois faire maintenant pour les aider, c’est économiser l’electricité, un peu de don et travailler pour reconstruire l’économie japonaise!!! Mes collègues m’attendent!
    Par tous les moyens je vais au bureau demain!!!!

  2. mon cher neveu, je pense à toi sans cesse et m’interroge quand j’entends parler du Japon dans les médias. Où en êtes vous à Tokyo ? La radioactivité dans l’air vous permet elle de quitter vos logements ? Est-ce que tu travailles tjs ? J’entends bcp de français interrogés à la radio qui vivent là-bas et certains semblent très commotionnés, traumatisés même. Et toi, et Noriko ? Que dit-elle, comment réagit elle, elle qui n’a pas la même culture que nous ? Il semble se dire que les japonais sont fatalistes et donc flegmatiques. Est-ce la réalité ?

    Je t’embrasse fort..

  3. J’en ai des frissons pour toi.
    La situation est particulièrement compliquée en matière de gestion de crise dans les consulats, et de l’extérieur on ne sait vraiment pas quoi faire pour vous venir en aide.
    As-tu été contacté par l’ambassade de France? Je sais que plusieurs ressortissants ont étés évacués sur Singapour depuis dimanche.

    Bon courage à toi et tous les gens de ton pays.

  4. Hello Cédric, où en es-tu? Un de mes anciens collègues qui travaillait à la cellule de crise de l’Ambassade vient de m’informer qu’il part. Le taux de réactivité sur Tokyo semble avoir vraiment augmenté durant les dernières heures…Fais-moi savoir ce que vous décidez, je te dirais rentrez….Je pense très fort à toi. Pas de risques inconsidérés please.

    Laurence

  5. Cédric ,depuis 3 jours ,je ne cesse de penser à toi ,au Japon….
    Bon courage….

  6. Je pense à vous tous là-bas et je partage au fond du coeur tout ces nouveaux chaos, profondément.

  7. Cedric !
    C bien de savoir que tu vas bien.

    ca me rassure aussi que des marchands a Shibuya ou Shinjuku ont une sorte de moralite(d’ailleurs, il n’ y a pas beaucoup des gens qui sortent..).

    Take care
    Ciao

  8. Merci de ces nouvelles de l’intérieur.
    Je pense beaucoup à toi et à mes collègues japonais… et j’ai un gros pincement au coeur en songeant à ce pays dans lequel j’avais hésité partir travailler.
    Bon courage, prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.