Le projet « Portraits du jour »

Certains d’entre vous connaissent le projet, d’autres non. Certains ont vu quelques photos, d’autres non.
Je profite donc d’un petit papier sur Color Lounge pour parler de l’avancement du projet. J’ai commencé il y a six mois. Voilà six mois que je fais deux ou trois photos quotidiennes de personnes croisées de-ci de-là au Japon. 98% des personnes ont été prises à Tokyo. Le reste a été pris lors de petits voyages.

Je ne prends que des Japonais en photo.
Je leur pose systématiquement trois questions : Comment vous appelez-vous ? Quel est votre âge ? Que faites-vous dans la vie ?
De là part généralement une petite discussion qui me permet ensuite de choisir une personne par jour pour raconter la rencontre. Je ne choisis pas ni meilleur modèle, ni meilleure photo ou la plus belle personne mais tout simplement la rencontre la plus intéressante, la plus surprenante, la plus excitante.

Beaucoup de rencontres ont été de bons moments, certaines de très grands.
On ignore absolument tout du monde et des gens qui nous entourent et dès qu’on s’arrête un petit peu pour leur demander, on découvre de petites merveilles. Dans le train pour Kyoto, je me suis retrouvé à côté du directeur de l’agence spatiale japonaise. Devant une papeterie de Wakamatsu-Kawada, j’ai été invité à visiter l’intérieur, à voir la photo de famille et repartir avec plusieurs petits cadeaux. Dans les rues de Kanda, j’ai rencontré un designer de lunettes et qui m’a par la suite demandé d’être modèle pour sa marque et m’a offert une nouvelle paire de lunettes. Dans une petite rue d’Iidabashi, un poissonnier a fini par me montrer les photos de mariage de sa fille qui avait épousé un Français. Juste à côté de la maison, un papi de 90 ans m’a raconté la construction du quartier et son expérience de la seconde guerre mondiale.
Et j’en oublie des dizaines. Toutes ces rencontres me fascinent encore aujourd’hui.

J’ai fini par trouver mon rythme, mon style. Désormais, je cadre avec des « plans » américains en essayant de mettre les gens dans leur environnement : soit professionnel : une boutique, un bureau… soit public, là où je les ai rencontrés. Au départ, j’étais trop près de mes modèles – ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose – mais cela ne permettait pas de saisir où je les avais croisés. D’autre part, j’essayais des retouches différentes avant de me décider pour appliquer toujours la même.

Je souhaite mener ce projet sur un an. L’idée est d’avoir 365 portraits du quotidien qui m’entoure. Je vais continuer pendant encore 1 an et sans doute plus pour avoir une réelle collection qui pourrait servir de base pour faire un livre. Cette idée m’a été suggérée par plusieurs personnes de mon entourage et cela a fini par faire son bonhomme de chemin.
Mais tout reste à faire !

Pour suivre le projet au quotidien : mon blog News et mon compte Twitter.
Faites de la pub. Parlez-en. Twittez-le. Facebookez-le, Googlez-le… bref, n’hésitez pas à le diffuser.

Voici un petit échantillon chronologique de quelques beaux instants.

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

11 comments

  1. Ce que tu livres dans ces photos ne pouvait à mes yeux rester sans une consécration future, avec du palpable, un livre tout neuf, qui sent bon les couleurs et les ambiances de là-bas…. finalement de quoi se faire plaisir, et pas seulement en virtuel !-)

    C’est chouette de savoir, sans se connaître, que l’autre va au plus juste de ce qu’il peut offrir aux autres. C’est mon impression.

  2. De rien !-))))))))

     » C’est le devoir de chaque homme de rendre au monde au moins autant qu’il en a reçu. » Albert Einstein

  3. Cet été, j’ai été photographiée et questionnée ainsi par deux coréens qui semblaient avoir un projet un peu comme le tien mais à Paris… L’échange était sympathique et tu vois, il me revient comme un bon moment. Ce qui veut donc dire que pour toi comme pour certaines personnes que tu croises, il y a sûrement de l’inoubliable…

  4. Merci pour le message, c’est effectivement un côté des choses que je ne peux pas voir.
    Dommage que tu n’es pas leurs coordonnées car j’aurais bien regardé ce qu’ils font. Cela m’intéresse beaucoup.

  5. il y a eu plusieurs photographes qui ont déjà abordé ce genre de projet. Soit de prendre des inconnu(e)s , sans discuter avec eux , soit de vivre avec des personnes pour prendre l’intimité.
    Ton projet est un peu intermédiaire car il y a une histoire à raconter.
    Les photos sont intéressantes à la fois naturelles mais aussi cadrées de la même manière comme tu l’as choisi.
    Il y a une petite partie de l’environnement qui diffère. On n’existe que dans une société donnée et un environnement que l’on subit ou que l’on modifie.
    Bonne continuation…

  6. La curiosite est un joli defaut!
    Je suis contente de savoir que tu t’interesse de plus en plus au Japon et aux japonais.
    Il faut qu’on se croise bientot, j’ai une belle histoire a te raconter…hahaha!

  7. Très très beau projet qu’il faut saluer comme il se doit tant par le côté artistique du travail que par la recherche du contact ‘humain. Je pense que je ne suis pas le seul à attendre la parution du livre avec la plus grande des impatiences ! Bon courage et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.