architecture de Cuba

Bon, je vous l’accorde, le titre est un peu prétentieux car loin de moi l’idée de présenter toute l’architecture de l’île…
Le gros des photographies couvre La Havane… tout un monde à explorer où il me faudrait rester des mois pour commencer à en définir les contours… entre les façades, les cours intérieurs, les étages… tout est incroyable et dans un état très abîmé. Oui mais quelle patine !

J’ai réussi tout de même à trouver, dans la vieille Havane, un immeuble moderne et dans Centro Havana, un squelette de bâtiment… la spectre est donc très large et fascinant. J’avais mal au cou !

Quelques explications lacunaires…
La première photographie est la cour intérieure de notre premier hôtel : Beltran de Santa Cruz. Comme premier contact avec la ville, nous avons fait très fort, surtout avec la chambre principale : une suite sous les toit avec une hauteur de plafond de 4 ou 5 mètres. Royal mais avec les fenêtres sur la rue San Ignacio, très fréquentée.
Les suivantes montrent l’intérieur d’un immeuble d’habitations de cette rue San Ignacio, première rue visitée lors de ce voyage, là aussi, un gros choc et de grosses émotions pour ces premiers instants.

J’ai adoré la vieille Havane mais j’ai davantage aimé Centro Havana. Beaucoup plus authentique dans son quotidien : c’est là qu’on croise les habitants qui grouillent, font des achats, se baladent ou se reposent sur un banc. Les rues sont plus larges et les façades superbement repeintes avec des couleurs vives. Cela donne des palettes magnifiques très photogéniques.

Les clichés 20 et 21 ont été pris depuis une terrasse sur un toit où nous sommes montés suite à une (fausse) altercation avec un habitant. Il venait de jeter quelque chose à un ami dans la rue, juste à côté de moi. J’ai levé mon poing en lui demandant ce qu’il faisait (tout en rigolant bien sûr !) Son ami riait aussi puis nous a proposé de monter le voir. Rien que la montée de l’escalier avec les différentes entrées protégées par des grilles me réjouissaient de bonheur. Depuis la terrasse, une vue très différente. L’homme se trouve sur la photographie numéro 7 de la troisième galerie de portraits.

Le magnifique bâtiment de Bacardi – l’ancien siège de la fameuse marque de Rhum – vaut le détour ! Sa façade (photo 25) est magnifique, tout comme son entrée et l’ascenseur qui permet d’accéder au belvédère. Là encore, une vue des toits de La Havane, une vision qui donne un tout autre aspect à la ville (photo 27).

Sur le Paseo Martí – la grosse avenue de La Havane et sa promenade au milieu – présente aussi quelques bijoux comme le teatro Fausto et son style art décor (photo 31) ou encore ce bâtiment aux belles faïences, très coloré (photo 32 et 33).

Le Callejón de Hamel (photo 47 à 49) – dans Centro Havana – est un passage entièrement décoré – murs, façades mais aussi boutiques et intérieurs – par Salvador Gonzales Escalon (photo 19 de la troisième galerie de portraits).

Le Cementerio de Colón – cimetière immense – donne un aperçu de la démesure dans laquelle vivait l’élite sous Baptista. Des tombes mégalomanes comme cette pyramide, cette reconstitution de la grotte de Lourde et j’en oublie ! (photo 53 à 58). Voici aussi une liste des personnalités qui y sont enterrées.

On termine avec deux villes : Viñales et Pinar del Río, reconnaissables à leur architecture : des maisons d’un ou deux étages, construites sur la profondeur et très colorées pour la première et des maisons plus travaillées, plus hautes et plus étroites, avec des colonnes greco-romaines pour la seconde. Le Teatro Milanés (photo 68 et 69) se visite quand il n’y a pas de spectacle. Nous avons eu la chance de passer quelques heures avant l’ouverture au public et avons eu une visite guidée privée de cette fierté de la ville, terminée en 1842. Enfin, le Palacio Guasch (photo 70) ou encore musée des sciences naturelles. Ultra kitsch et vaguement inspirée de Gaudi, cette ancienne demeure de la femme de ce médecin – que la construction ruina – a été transformée en musée… qui rappelle ce qu’était le musée d’histoire naturelle de Paris il y a 40 ans : des spécimens empaillées dont un crocodile de 4,30 mètres, des insectes, quelques plantes, le tout couvert de poussière… étonnant !

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

5 comments

  1. J’ai adoré ces couleurs et ces architectures à Cuba. J’ai suivi, semble t-il, un parcours assez similaire au tien, j’ai reconnu des lieux et des bâtisses que j’ai également pris en photo notamment celle de la pharmacie avec tous ces pots en porcelaine… Et puis bien d’autre j’ai aimé toute ces façades du Prado.
    As tu fait une balade en américaine ? Moi oui dans une décapotable rose bonbon. C’était excellent ! Et tant d’autres choses. Où logiez vous ? Chez l’habitant ou à l’hôtel ?

  2. Tu m’auras lu un peu vite. 😉
    Nous avons séjourné au Beltran de Santa Cruz puis au Sevilla à La Havane.

    Nous n’avons pas « payé » une balade mais bien des déplacements à divers endroits – comme tu le sais ce sont des taxis -, parfois avec d’autres personnes dans ces vieilles voitures qui m’ont fasciné ! Un papier rien que sur les véhicules est en préparation. ha ha 😉

  3. Il m’arrive effectivement de traverser une lecture même la tienne… Ça ne m’empêche pas de suivre assidument tes parcours et d’apprécier tes photos. J’en redemande

  4. Pingback: Panoramas de Cuba | Color Lounge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *