#BCTION

Cedric Riveau
Ce week-end, les 27 et 28 septembre 2014, était ouvert au public un immeuble voué à une destruction prochaine.
Un collectif d’artistes l’a pris d’assaut pour y montrer de nombreux talents. Plus de 70 artistes en tout genre ont repeint les murs, construit des sculptures, des maquettes et j’en passe, le tout de manière éphémère, un concept qui me fascine. Dans cette ville en perpétuelle reconstruction, l’idée est d’une simplicité géniale : avant l’anéantissement d’un immeuble de 10 étages, on autorise des gens à créer dans un espace improbable, comme des entrepôts les uns sur les autres. A chaque étage quasiment lavé de tout concept de bureau, des créatifs sont venus mettre de la vie, des couleurs, des sensations dans des lieux qui en sont vidés. Certaines pièces ont été conservées, dédiées à un artiste en particulier quand des étages entiers sont laissés à une seule personne. Non seulement émouvantes, certaines créations étaient bluffantes !
Un monde de bordelines que je ne fréquente pas suffisamment… et les visiteurs : des artistes bien sûr mais des créateurs en tout genre… bien loin du Tokyo tout lisse que je constate tous les jours.
J’en veux encore !

Galerie
Après avoir cliqué sur la première photographie, naviguez avec les flèches droite et gauche de votre clavier. Les fichiers peuvent mettre du temps à s’afficher. Soyez patient.

Le site officiel

Le plan de l’immeuble
BCTION map

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

4 comments

  1. Pingback: Sélection de photographies du mois de septembre 2014 | Color Lounge

  2. Des étages particulièrement superbes, avec une mention spéciale pour moi au 5ème!

  3. Pingback: Portraits de Tokyo en septembre 2014 | Color Lounge

  4. Pingback: Chim-Pom - So see you again tomorrow, too? | Color Lounge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.