Jour 11 – 2 I 2008 – Siem Reap – Angkor

<< Journée précédente

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Bon, j’avais prévu de partir entre 6h30 et 7h. Je pars à 7h30… pas mal! Et puis je suis en vacances!

Je souhaite visiter un temple assez loin (65kms) qui semble perdu dans la végétation… comme il ne figure sur aucune de mes cartes, je ne suis pas du tout rassuré… aussi, la veille ai-je demandé à deux personnes de l’hôtel de m’indiquer le chemin. A les entendre, ça semble très simple mais je me méfie. Ca doit être ma nature et ma petite connaissance des populations du sud-est asiatique. Toujours « No problem, no problem! » 😉 Je n’ai ni envie de me perdre, ni envie de tomber en panne d’essence au milieu de nulle part… (note: la prochaine fois, prendre une moto avec un plus grand réservoir)

J’enfile mon blouson coupe-vent car j’ai froid. Les matins sont frais pour moi et puis il fait moins chaud que lorsque je suis arrivé.
Bon, trente kilomètres tout droit puis à gauche et encore trente kilomètres tout droit. On verra bien! Les trente premiers sont justement sur la route 6, la route de Phnom Penh, que je prendrai à nouveau dans ce sens demain matin. Je repère facilement le marché où je dois tourner, indiqué par les personnes de l’hôtel.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Je mets un peu d’essence dans le réservoir histoire d’être tranquille, je demande confirmation à un policier et je me lance sur cette route inconnue de campagne. Elle est en fait goudronnée donc simple pour la conduite. Enfin, à mi-chemin, d’un seul coup, sur deux cents mètres, il n’y a plus de chaussée et il faut se transformer en pilote du Paris-Dakar rapidement. Je retrouve ces petites routes à la végétation tropicales, aux animaux qui traversent sans crier gare, aux vélomoteurs avec des chargements disproportionnés (d’ailleurs, au Cambodge, les radars ne sont pas pour la vitesse mais pour contrôler le sur-poids et le volume du chargement. Si, si! 😉 ) ou aux troupeaux. A chaque fois, je me dis que c’est incroyable d’être là. J’arrive au temple sans problème (merci les gars!) dix minutes avant 9 heures, 64 kilomètres plus tard. Rapide!

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Je suis complètement frigorifié (il doit faire 20°…) et j’ai un gros besoin de chaud. Il y a un restaurant juste en face de l’entrée.
Vite! une soupe s’il vous plaît!
L’homme m’apporte une soupe de nouilles avec des légumes assez bonne mais surtout chaude.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Tout de suite, je note que la végétation est plus dense qu’ailleurs, que sur les autres sites. L’accès se fait par une terrasse – comme souvent, avec deux nagas à l’entrée. La porte sud se distingue sous les arbres. Arrivé au premier mur d’enceinte, je repère qu’on peut escalader partout ici, que beaucoup d’endroits se sont effondrés et ont été laissés tels quels. Voilà le contact que je recherchais. Voilà la sensation d’explorateur que je voulais! Je passe deux heures et demie à me frayer des chemins un peu partout, passer par des fenêtres, plié en deux, encombrées d’éboulis de pierres, monter sur les toits, escalader la tour centrale complètement effondrée. L’endroit est génial pour des raisons entièrement différentes de ce que j’ai visité jusqu’à présent. Beng Mealea est comme Ta Phrom en dix fois plus sauvage, cent fois plus calme (peu de touristes) et mille fois moins balisé. La lumière, filtrée par les arbres, ajoute un côté magique à l’endroit. Je fais l’idiot avec des autoportraits de pseudo-explorateur. Je m’amuse. Ici, il ne s’agit pas de se perdre pour visiter, il faut aller partout, grimper pour découvrir des points de vue différents en fonction de la hauteur où on se trouve.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Tout ce chaos de pierres qui sont tombées donne des amoncellements sublimes. Là, au milieu de ce tas de pierre, un dragon crache du feu, là une danseuse nous charme, là un linteau de travers illumine la pièce… fantastique! Le choc des titans – minéral contre végétal – est d’une grande poésie et forme des tableaux inoubliables.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Il y a beaucoup moins de touristes que dans tous les temples que j’ai visités mais je note que les trois-quarts sont japonais. Alors que je suis assis au sommet de la tour centrale écroulée pour profiter de la vue, des oiseaux, un groupe de quatre japonaises et leur guide s’approche. Je ne peux m’empêcher de leur demander.
– Beng Mealea est connu au Japon?
– Oui! Miyazaki s’en est inspiré pour faire Laputa – le château dans le ciel!
– Aaaaah d’accord! Je trouvais qu’il y avait beaucoup de japonais.

A revoir à mon retour!

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Beng Mealea - Panorama - Cambodia - Cambodge

Je continue mon exploration avec délectation. En sortant, je fais une pause au restaurant du matin avant de reprendre la route. Je souhaite repasser une dernière fois dans le parc archéologique pour saluer les temples. Je profite aussi une dernière fois des routes de campagne. Comme au Vietnam (sur le Mékong: jour 11), j’aperçois un mariage. Je m’arrête pour voir. Une sono tonitruante fait danser des gens mais le mariage tire à sa fin. Comme je fais des photos, deux hommes viennent vers moi et m’invitent à m’asseoir ou à danser. L’ambiance est sympa mais les gens sont trop ivres et très légèrement agressifs. Ils veulent absolument me faire boire un verre de bière rempli de glaçons…
– Euh désolé mais je conduis… (la bonne excuse…) et comme je refuse malgré qu’ils insistent, l’un d’eux va me chercher une canette de jus de fruits pour que nous puissions trinquer. Ils sont gentils. Je ne reste pas trop longtemps car la sono me donne mal à la tête (du genre niveau sonore de club ou de concert).

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Je retourne vers Angkor et passe une dernière fois à Ta Phrom. Le temple est vraiment superbe et je m’éloigne du monde en restant à l’extérieur de la partie centrale. Je longe le mur d’enceinte. Je découvre encore des tas de coins que je n’avais pas vus même si je viens pour la troisième fois! Il doit en falloir du temps pour connaître ces lieux. Je vais saluer mon temple préféré: Bayon. Dans la lumière rasante de la fin de journée, je me dis encore une fois que vraiment, c’est bien lui que je préfère pour l’impression qu’il laisse sur moi. Je m’arrête pour mieux lui dire au revoir.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Ta Phrom - Panorama - Cambodia - Cambodge

Sur ma carte, j’ai repéré une route qui part vers la porte ouest de Angkor Thom. Je n’ai emprunté que les portes nord et sud… Quelle bonne idée! Je me retrouve sur un tout petit chemin de sable. Ca glisse bien en moto et je m’amuse. Je finis par arriver à la porte. Elle est comme les autres, imposante, mais celle-ci est au milieu des arbres et via un chemin chaotique. Génial! Ma journée hommage au mariage de la jungle et des pierres d’Angkor se termine très bien! Il n’y a personne si ce n’est des locaux en vélo. Je profite de ce dernier contact avec l’archéologie khmer… partir est difficile. J’avais ensuite dans l’idée d’aller à un autre temple pour le coucher du soleil mais le courage me manque. Je suis fatigué et j’ai beaucoup de route demain. Je fais un petit détour et rentre à l’hôtel.

Ta Phrom - Cambodge - Cambodia

Bilan de mon séjour à Angkor:
Ma passion pour les vieilles pierres ne datent pas d’hier… elle s’est vue un peu plus exacerbée par Angkor. Le site est absolument exceptionnel et je pense qu’il faut y aller une fois dans sa vie. Il y a plusieurs endroits indispensables à voir: Venise, les pyramides d’Egypte, la muraille de Chine, Angkor… complétons la liste ensemble! 😉
J’ai donc adoré le complexe, j’ai détesté la foule même si j’ai essayé de l’éviter au maximum. Entre des murs, dans des couloirs étroits, cela reste difficile et malheureusement, cela a gaché une partie de mon plaisir. Je n’ai pu apprécier comme je l’aurais voulu.
J’aurais aussi voulu découvrir des endroits très reculés, plus sauvages comme lors de cette dernière journée avec Beng Mealea qui vaut amplement le voyage! Avec un véhicule relativement autonome, on peut sans doute dénicher des endroits qui doivent être à couper le souffle pour leur côté « aventure »: loin dans la forêt, loin des masses touristiques.
Il reste que c’est une destination à faire car Angkor représente un patrimoine mondial inestimable. Les sites sont emplis d’une magie majestueuse qui impose. Ces pierres vous invitent au repos, à la réflexion, à la méditation, à la prière si vous croyez en quelque chose. Je suis très heureux d’avoir retrouvé cette sensation forte, de respect et de modestie face à ces siècles traversés par rapport à nos petites vies subliminales qui s’agitent sur le chemin de notre propre destruction.
Allez y faire un tour! 😉

distance parcourue: 164kms

Journée suivante >>

Newsletter:

Ca vous a plu ? Et bien laissez un commentaire ou inscrivez-vous au flux RSS pour être toujours au courant des nouveautés !

9 comments

  1. Bah mince, c’est déjà fini?!
    Je commençais à m’habituer à ces excursions de rêve…
    Merci pour tous ces magnifiques reportages!

  2. J’espere que les dialogues avec d’Angkor deviennent une bonne nouriture de votre travail de la photo. Apres le voyage du Cambodge, vous pouvez faire le meilleur travail sous un jour nouveau!

  3. Super, j’apprécie ce moment, par contre je sais pas si t’as vu mais il y a un touriste qui s’incruste 🙂 sympa cette paranthése ce clin d’oeil 😉 dans les vieilles pierres, l’acropole, le parthénon, delphes, et le site d’olympie.

  4. et les sites d’Amérique du sud que j’espère m’offrir un jour dans ces vielles pierres et combien d’autres moins connus mais certainement tout aussi extraordinaire.

    Merci pour la visite, les découvertes et tout et tout. Extraordinarosublissime voyage, plongée dans le temps et l’humanité, c’est formidable.

    Bon j’ai le suivant à lire moi 😉

  5. Fini pour Angkor @lbedo… pas tout à fait pour le voyage! 😉

    Ouais! t’as vu ça Momo! Avec sa moto et tout le mec! Non mais! :mrgreen:

    Ah oui! Ah oui! Les sites incas et aztèques! Absolument!

    Merci pour vos commentaires! 🙂

  6. Lu ta prose et j’imagine… Quand même c’est drôle tu te vois faire des photos d’un mariage en France si tu n’y as pas été convié ? Sais tu que ta cousine Alice part en Chine demain dimanche (27 juillet) pour 3 semaines. A bientôt de voir tes prochaines photos qui me régalent comme tu sais

  7. Décidément j’aimerais bien aller à ANGKOR, c’est j’imagine ce qui me fascinerait le plus à voir et revoir tes photos du site mais depuis qu’Alice est allée en Chine, elle nous a raconté d’autres lieux visiblement extraordinaires… Continue à nous faire rêvcer mon n’veu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.